Comment manger industriel vous rend gros

industrielJe dis souvent qu’il vaut mieux éviter les produits industriels, car en général c’est un facteur important d’obésité. Les populations les plus en surpoids sont celles qui dépendent d’une alimentation industrielle.

Mais pour quelle raison exactement ? Comment les plats préparés et produits industriels nous font grossir ? Les modifications profondes de nos modes alimentaires dans les 60 dernières années nous donnent quelques explications.

Notre nourriture n’est plus produite comme avant, notre dépendance à des groupes industriels n’a jamais été aussi forte. Les conséquences sur notre poids et santé est dramatique.

Notre alimentation a changé

Alors que notre système alimentaire s’est industrialisé, en passant d’un modèle de distribution directe : producteur -> consommateur, à une chaine plus longue : producteur-> industriel -> grandes surfaces -> consommateur. Chaine de distribution plus longue signifie que les produits doivent durer plus longtemps sur l’étalage, et qu’ils soient attirants pour faire la différence en grande surface.

On a tous envie d’avoir une barquette à ouvrir pour le diner. Mais les intermédiaires, industriels et grandes surfaces ne sont pas là pour prendre soin de vous. Ils sont là pour acheter un produit le moins cher possible (basse qualité), et en faire un produit le plus attractif possible, en faisant un passage un profit important. Manger industriel, c’est mauvais pour votre poids et à plus long terme sur votre santé.

Dans les restaurants, c’est la même chose : les grands groupes se sont emparés du marché de la restauration en vendant des plats tout fait aux restaurateurs : plus qu’à réchauffer. Pareil dans les franchises.

Problème 1 : produits pensés pour être addictifs

Les populations des pays développés n’augmentent que très peu, mais le chiffre d’affaires des grandes entreprises de l’agro-alimentaire doit croitre chaque année. Une solution, nous faire manger plus. Rendre l’accès à un snack plus facile, et surtout, addictif pour qu’on en mange plus.

Pour nous faire consommer plus, dans les années 80 s’est développée la science du goût, ou comment rendre un aliment le plus addictif possible. Les ingrédients qui déclenchent ces envies : le sucre, la graisse ajoutée et le sel.

Le plus génant, c’est le sucre. Il déclenche une réaction d’addiction, comme le montre cette étude. Une réaction physique pour la bouchée suivante. C’est également le même procédé utilisé par les glucides à fort index glycémique comme les farines des gâteaux d’apéro, qui poussent à en manger un de plus. On finit la boite, et on pourrait en ouvrir une autre.

Quand on mange plus que nécessaire… on stocke sous forme de graisse.

Problème 2 : ils sont vides de nutriments

La faim n’est pas que déclenchée par des addictions, c’est aussi une réaction que le corps déclenche pour nous prévenir qu’il nous manque des éléments essentiels : les nutriments. Plus précisément, les vitamines et les minéraux.

L’inconvénient des produits industriels, c’est qu’ils faut qu’ils restent consommables plus longtemps, jusqu’à plusieurs années. Pasteurisation, haute cuisson, déshydratation sont des procédés industriels pour que notre nourriture se garde plus longtemps, mais qui détruisent au passage les fragiles nutriments. Quand on ouvre la barquette qui sort du micro-ondes, il ne reste plus rien.

Sans nutriments, le corps a toujours faim, n’obtenant pas ce dont il a besoin dans les lasagnes au poulet surgelées réchauffées au micro-ondes 2mn30. Résultat, on n’est jamais satisfait et on continue à manger. On développe des carences alors qu’on mange trop. Et oui, on peut être à la fois mal nourri ET en surpoids, c’est une tendance forte.

Conclusion : à éviter

C’est simple, un aliment naturel ne contient qu’un ingrédient, lui-même. Une pomme, un radis, un filet de boeuf, qu’on peut voir et toucher. Plus il y a d’ingrédients, plus c’est mauvais pour vous.

Moins vous passez de temps à cuisiner, plus vous laissez votre santé aux mains d’entreprises qui cherchent à augmenter leur chiffre d’affaires, pas à prendre soin de vous. La prochaine fois que vous allez au super-marché, essayer d’éviter le plus préparé en achetant des produits entiers à préparer. Planifier quelques repas pour les jours qui viennent au moment de faire les courses.

Pour commencer facilement, le plus simple à préparer c’est une salade. Une laitue, des légumes facile à découper (tomates, champignons de paris), des protéines (thon en boite ou blanc de poulet), une vinaigrette et c’est prêt !

Il ne s’agit pas de ne plus rien toucher d’industriel, on peut toujours se faire plaisir. Une bonne règle, c’est de manger correctement 80% du temps, et de se faire plaisir avec modération le reste du temps.

Comments

  1. sam says

    tres bon article,et surtout c la verité,pour ma part j ai cessé toute alimentation industriel,je n ai plus cette boulimie du sucre et des quantité,y aurai bcp a dire………..on perd tout ces kilos superflu bien entendu

Répondre à sam Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge