La recette des abdos

abdosAujourd’hui, je voulais vous parler un peu des abdominaux.

Effectivement, il y a plein de gens qui vont vous vendre des méthodes pour ça alors que c’est très simple. Mais simple ne veut pas dire facile !

J’ai pas toujours eu des abdos et ça m’a pris un peu de temps pour comprendre comment ça marche. Je voulais vous donner les trois ingrédients nécessaire à leur obtention.

Ils sont beaucoup à en parler mais il y a peu de gens qui les montrent. Voilà !

Le déficit calorique

Vous avez des abdos, il suffit de les révéler en perdant la couche de gras qui recouvre le ventre. On peut les sentir sous la peau en contractant !

Du coup, les exercices ne sont pas le plus important. Ça se passe dans la cuisine.

Il faut créer un déficit calorique faible car le corps ne peut brûler qu’une certaine quantité de gras dans une journée. Au delà, on va utiliser nos muscles et diminuer l’impact.

Surtout lorsqu’on descend en dessous des 10% de masse grasse : plus on est maigre, plus le corps va résister à la perte de gras. C’est une question de survie.

Pas de perte de poids sans déficit calorique, c’est aussi simple que ça. Si vous avez du mal à perdre du ventre, réduisez les portions. Tant qu’il n’y a pas une baisse sur la balance, c’est que vous mangez trop.

En revanche, allez y doucement (pas plus de 500g en moins par semaine), sous peine d’influencer négativement le deuxième point.

Augmenter son métabolisme

Pour obtenir des résultats à ce niveau là, l’exercice classique de type cardio ne va pas nous aider même si ils sont recommandés (à tort) pour perdre du poids. Ça peut même ralentir la perte de poids.

L’idée générale, c’est de faire des exercices intenses qui vont augmenter notre métabolisme sur le reste de la journée. Pas seulement pendant l’exercice !

Le ventre gras est associé à un métabolisme malade et faible. En augmentant notre métabolisme, on brûle plus facilement et on évite de stocker autour de la ceinture.

Pour ce faire, je recommande principalement deux type d’exercice physique. Le premier, c’est la course par intervalles, ou toute forme de sprint.

Le deuxième, c’est la musculation, qui en stimulant la masse musculaire va maintenir un métabolisme élevé. En plus, on gagne en définition.

Plus on est de corpulence mince, plus une prise de masse peut être nécessaire avant de pouvoir maigrir du ventre. Le métabolisme est lié directement à la musculature d’un individu.

Dans un cas comme dans l’autre, il faut tout donner !

La patience

C’est l’ingrédient qui manque le plus en général. Comme on doit maintenir un déficit calorique faible, la perte de gras est assez lente.

Sans voir de résultats rapides, la plupart des gens abandonnent et reprennent les mauvaises habitudes qui rajoute une couche de gras sur un ventre déjà gonflé.

On ne peut pas espérer avoir un 6 pack en un mois. En fonction de votre niveau, ça va prendre au moins 2 à 3 mois.

Incorporez ces habitudes dans votre routine pour tenir sur le long terme !

Conclusion

Je vous confirme que c’est possible et que tout le monde peut obtenir une belle tablette de chocolat.

L’erreur principale je pense, c’est de tout miser sur les exos spécifiques aux abdos alors que c’est la dernière chose à faire.

En priorité, il faut perdre du gras et donc créer un petit déficit calorique.

Prenez des photos pour suivre votre progrès, c’est la méthode la plus efficace. Sinon, mesurer son taux de gras (avec une pince par exemple) est de loin le plus précis.

Alors bon courage à tous, je vous promet que c’est possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge